System76 indique dans sa nouvelle feuille de route qu’il va concevoir ses propres PC portables Linux à partir de 2020, au lieu de simplement les assembler comme il le faisait auparavant

Uncategorized

System76 assemble et commercialise des PC et des serveurs qui tournent par défaut sous un système d’exploitation basé sur Linux. L’entreprise américaine basée à Denver a annoncé cette année la mise sur le marché d’un nouveau PC portable, baptisé System76 Gazelle, et publié la dernière version de Pop!_OS (version 19.10), sa distribution Linux personnalisée. Plus tôt en novembre 2018, elle a lancé sa série d’ordinateurs de bureau Linux, baptisée Thelio, avec un modèle personnalisable pour chaque segment de marché (grand public, HEDT / SHED et serveur).

Il faut préciser que jusqu’à présent, les PC portables de la marque étaient tous architecturés autour de châssis et de cartes mères fournis par Clevo ou Sager intégrant un firmware et d’autres éléments personnalisés fournis par System76. Les PC de la série Thelio sont les seuls véritables produits de la marque dont les processus de conception, de prototypage et de validation du produit final ont été, dans leur intégralité, réalisés en interne.

Fort de l’expérience acquise au fil des ans dans ce domaine, notamment lors du développement de Thelio, la société estime désormais être « capable de construire un ordinateur portable qui répond aux besoins du marché et apporte une proposition de valeur unique ». Elle se dit même impatiente d’apposer sa signature sur les PC portables sur mesure qu’elle concevra intégralement dans le futur – des Ultrabooks à priori, du moins dans un premier temps -. L’une des priorités du groupe désormais sera de verrouiller l’esthétique de la future machine de même que l’aspect, le toucher et les spécificités des différents matériaux, comme l’a révélé son CEO Carl Richell lors de la 3e édition de la conférence annuelle Superfan organisée par la firme. System76 travaillera en parallèle sur les aspects de la chaîne d’approvisionnement, les améliorations à venir sur Pop!_OS et entamera les pourparlers avec les fournisseurs de composants. Il ne faudrait, cependant, pas s’attendre à voir débarquer les premiers laptops sur mesure de la marque sur le marché avant 2021 au moins.

Quelle serait cette « proposition de valeur unique » à laquelle fait référence System76 ? Comment la société pourrait-elle réussir à se démarquer de la concurrence ? Va-t-elle se cantonner sur Linux ou par défaut élargir son offre aux utilisateurs de Windows ? Quels sont ses atouts ? En attendant de trouver des réponses à ces questions, nous pouvons déjà évoquer quelques anciennes réalisations de la société.

L’ordinateur portable System76 Gazelle est livré avec un processeur Intel Core i7 de 9e génération et une carte graphique NVIDIA – l’utilisateur a le choix entre une GeForce GTX 1650 et une GTX 1660Ti). Indépendamment du modèle retenu (version 15,3 pouces ou version 17,3 pouces), la résolution maximale de l’écran embarqué est le 1080p (FHD).

Pop!_OS de son côté s’appuie sur Ubuntu 19.10 « alias Eoan hermine » et l’environnement de bureau GNOME 3.34 par défaut. Pop!_OS inclut diverses modifications et améliorations supplémentaires, en particulier un support amélioré de Wayland. L’éditeur de l’OS offre deux options de téléchargement différentes pour son système d’exploitation en fonction du matériel GPU embarqué : l’une ciblant les plateformes Intel / AMD, l’autre les plateformes NVIDIA, avec les pilotes adéquats pour chaque type de matériel.

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Cette initiative pourrait-elle permettre de valoriser un peu plus les plateformes basée sur Linux ou, au contraire, ce serait là son talon d’Achille ?

Comment les laptops de System76 pourraient réussir à se démarquer de la concurrence : quels CPU (AMD ou Intel), par exemple, aimeriez-vous avoir dans ces machines ?

Voir aussi

Le fabricant de PC System76 publie la version 19.10 de sa distribution Linux Pop!_OS, que vaut cette nouvelle version de Pop!_OS ?
Linux : l’ordinateur portable System 76 Gazelle est enfin disponible pour le grand bien de la communauté Linux
System76 va désactiver Intel Management Engine de certains de ses ordinateurs portables Linux, après la découverte de vulnérabilités
Linux équipe 100 % du Top500 des meilleurs supercalculateurs au monde, car il serait plus aisé de modifier et d’optimiser son code source libre

Source

Sharing is caring!

Leave a Reply