Linux – Entrainez-vous sur les commandes de base, un livre de Nicolas Pons, une critique de Vincent VIALE

Uncategorized

Ce premier tome concernant l’administration Linux s’adresse avant tout aux débutants. En effet, il s’agit de présenter les différentes bases de ce système d’exploitation. Néanmoins, il constitue aussi une version manuscrite qui pourra être utile aux confirmés pour rechercher différentes informations.

L’analyse de ce premier tome va se décomposer suivant deux parties principales : La forme et le fond. La forme étant commune au trois tomes de cette série, elle ne sera plus développée dans les critiques des tomes 2 et 3.

En dehors de la décomposition classique en chapitres (nommés modules), l’auteur a choisi de décomposer chaque point développé suivant deux axes : la présentation théorique, “le savoir concret” et une partie intitulée “Ateliers”. Le premier axe permet d’aborder très simplement un concept pour en comprendre les tenants et les aboutissants. Cette partie ne sert en général que d’introduction au “savoir concret”. Bien que la formule soit un peu pompeuse, elle représente efficacement ce que contient la partie : les commandes à exécuter, les éléments du langage shell, … Il s’agit ici de présenter les différents constituants d’une manière descriptive. Le but étant de connaître une commande et de savoir à quoi elle sert. Enfin, le dernier axe, qui est aussi le plus conséquent et (à mon sens) un des fondamentaux du livre, introduit des exemples d’exécution de commandes, ou de scripts. Chaque exemple a un objectif très précis ce qui renforce l’aspect pédagogique de ce livre en indiquant l’appel de(s) la commande(s) et le résultat obtenu.

La forme est un des points forts de cette série car elle dénote une volonté de pédagogie. Elle permet de rassurer le lecteur et de le guider pas à pas tout au long de son avancement. Un autre atout est de faciliter la recherche d’information pour une personne non novice.

Sur le fond, le livre commence par introduire les bases de linux (présentation, installation, …) puis progresse petit à petit pour présenter des notions “intermédiaires” comme le spool, l’environnement X, …

Les aspects présentés dans ce tome se veulent simples mais sont expliqués très clairement. Néanmoins, j’aurai un reproche à faire : le passage rapide sur certaines notions. Par exemple, dans le module d’installation, l’auteur prend le parti de créer automatiquement les partitions. Parfois, la création manuelle d’une partition est préférable et, de plus, permettrait au lecteur de mieux appréhender le fonctionnement de linux. En restant dans ce module, on peut regretter le manque d’images. L’auteur ayant fixé la distribution Fedora (tout en indiquant les manipulations à effectuer, pour les principales distributions, si elles diffèrent) comme fil rouge pour ce livre, rien ne l’empêchait de pousser son raisonnement plus loin en y introduisant des screenshots de chaque étape d’installation pour Fedora.

Malgré ces “petits” défauts, on ne peut que saluer la présence des annexes qui constituent une formidable ressource pour tout utilisateur de Linux. On peut les comparer à des “refcards” (je vous laisse le soin de rechercher sur Google des exemples) qui seront nécessaires lors de la manipulation du système d’exploitation.

En conclusion, malgré quelques petits défauts qui peuvent être rapidement paliés par quelques recherches auxiliaires, ce tome représente une introduction pédagogique et complète au monde de l’administration (et de la simple utilisation !) du système linux. Ses atouts, comme ses annexes, sa couverture relativement complète des distributions, la présentation des notions de manière précise et claire, font de ce tome un incontournable des livres d’introduction sur Linux.

Source

Sharing is caring!

Leave a Reply