Librem 5 : Purism annonce un nouveau report des livraisons de son smartphone GNU/Linux orienté sécurité et vie privée alors que le dernier calendrier les fixaient à septembre 2019

Uncategorized

En septembre, Purism a annoncé le lancement des premières livraisons de son smartphone GNU/Linux orienté sécurité et vie privée – le Librem 5. L’entreprise avait procédé à la publication d’un calendrier de livraison échelonné en quatre lots comme suit : lot Aspen (24 septembre 2019 – 22 octobre 2019), lot Birch (29 octobre 2019 – 26 novembre 2019), lot Chestnut (3 décembre 2019 – 31 décembre 2019), lot Dogwood (7 janvier 2020 – 31 mars 2020), lot Evergreen (période de livraison estimée au deuxième trimestre 2020), lot Fir : période de livraison estimée au quatrième trimestre 2020.

Dans une publication parue il y a peu sur son site, l’entreprise annonce un report de la livraison du lot Birch. La cause : l’absence d’une résistance de 10 kiloohms sur le circuit imprimé qui a entraîné un dysfonctionnement du port USB.

« Nous avions espéré et nous nous attendions à ce que le problème des résistances ne retarde pas la livraison, mais il s’avère qu’il a causé quelques jours de retard. Nous venons d’apprendre officiellement que les dernières pièces pour le lot Birch nous sont livrées en ce moment même et nous nous attendons à les recevoir le mardi 26 novembre (la semaine prochaine). À ce moment-là, nous expédierons des téléphones à ceux qui recevront ce lot de Librem 5 la semaine prochaine. (Il y a toujours une chance que les pièces finales soient livrées plus tôt, mais le suivi indique actuellement le 26 novembre) », écrit l’entreprise en date du 20 novembre 2019.

Ce dernier report fait suite à deux autres dus eux aussi à des problèmes au niveau hardware. En effet, le Librem 5 est architecturé autour d’une puce i.MX 8M. D’après les explications des responsables de l’entreprise, c’est cette pièce du puzzle qui était la cause de la précédente vague de reports. En substance, c’est un bogue au niveau du SoC qui provoquait une décharge extrême de la batterie. Il fallait donc, en tandem avec NXP qui livre le système sur puce, aller à la recherche d’alternatives. L’entreprise avait regardé du côté du i.MX 8M Mini (une alternative moins énergivore, mais moins fournie en options), mais une mise à jour de la pile logicielle du i.MX 8M par NXP (courant février 2019) avait fini par résoudre les problèmes de consommation et de surchauffe de la batterie. La publication du calendrier de livraisons par lots avait alors suivi.

Le nouveau report inquiète…

Le Librem 5 est, de par son orientation, l’un des projets les plus suivis (voir aussi le cas PinePhone) par les adeptes du libre et de l’open source. Il n’est donc pas surprenant de récolter diverses réactions, dont celles qui expriment des doutes.

« Le projet Librem 5 s’apparente de plus en plus à une arnaque. Pourquoi n’ai je pas plutôt opté pour un PinePhone », lance un internaute.

Pour d’autres, l’engouement autour de plateformes dans le même genre n’a même pas lieu d’être quand on sait qu’un Nokia N900 tournait sous Linux avec accès root complet.

En tout cas, le calendrier de livraisons par lots suggère un fort parallèle avec l’industrie du logiciel. L’entreprise laisse la possibilité aux consommateurs de choisir leurs lots de livraison. En fonction de leur décision, ces derniers doivent recevoir des espèces d’alpha (ou de bêta ?) du produit final. La période de livraison du lot Fir est estimée au quatrième trimestre de l’année à venir. En principe, tout consommateur désireux de rentrer en possession d’un produit complet doit s’arrimer à ce dernier.

Jusqu’au 31 juillet dernier, le smartphone GNU/Linux était disponible en prévente à 649 $. Désormais, il faut débourser 699 $ pour se l’offrir. D’avis d’observateurs, le coût de l’appareil constitue également l’un des facteurs pour lesquels il risque de ne pas s’imposer.

Source : Purism

Et vous ?

Que pensez-vous de tous ces projets de smartphones GNU/Linux ?
Quel est votre avis sur la communication autour du Librem 5  ?
Les craintes formulées par les internautes sont-elles justifiées ?

Voir aussi :

La fondation GNOME annonce son soutien au développement du Librem5, un smartphone GNU/Linux orienté vie privée et sécurité
postmarketOS : des hackers créent une distribution Linux qui boote sur une tonne de smartphones et appareils mobiles Android
C’est un téléphone Linux basé sur le Raspberry Pi et à monter soi-même*: le ZeroPhone débarque bientôt pour 50 $
Ubuntu Edge ne verra pas le jour, la campagne de Crowdfunding de Canonical se solde par un échec
Canonical se lance dans une campagne de Crowdfunding pour financer Ubuntu Edge, la société espère réunir 32*millions de dollars pour le smartphone

Source

Sharing is caring!

Leave a Reply