L’extension Docker pour Visual Studio Code passe en version 1.0, elle vient faciliter la création d’applications qui exploitent les conteneurs Docker

Uncategorized

Microsoft a annoncé la disponibilité générale de son extension Visual Studio Code Docker. L’éditeur explique que « l’extension Docker facilite la création d’applications qui exploitent les conteneurs Docker. L’extension permet d’échafauder les fichiers nécessaires, de créer des images Docker, de déboguer votre application à l’intérieur d’un conteneur et un explorateur qui facilite la prise de mesures sur les conteneurs et les images telles que démarrer, arrêter, inspecter, supprimer, etc. »

Cette version de l’extension offre aux développeurs Python une expérience de débogage intégrée ainsi qu’un support spécifique pour les applications Django et Flask. Elle fournit également aux développeurs Python et .NET Core le même support pour Compose que les développeurs Node.js ont déjà. Installez l’extension, ou si vous l’avez déjà installée, elle devrait se mettre à jour automatiquement. Il existe plusieurs fonctionnalités qui rendront votre expérience de développement de conteneurs Docker plus facile et plus efficace lors de l’échafaudage, de l’exécution, du débogage et du dépannage de vos applications conteneurisées dans Visual Studio Code.

La version 1.0 s’accompagne de plusieurs fonctionnalités qui viennent s’ajouter à celles qui étaient déjà disponibles en Preview. En voici quelques-unes.

Python

« Beaucoup de nos développeurs Python nous ont dit que l’extension pourrait faire un meilleur travail d’échafaudage du Dockerfile initial, en particulier lors de l’utilisation de Django ou Flask. Maintenant, lorsque vous ajoutez des fichiers Docker à votre espace de travail, vous pouvez sélectionner Django ou Flask. En fonction de votre réponse, nous échafauderons le Dockerfile approprié, les tâches de débogage et les configurations de lancement. Ne vous inquiétez pas, nous prenons également en charge l’option “Général” si vous souhaitez un Dockerfile plus générique ».

Docker Compose ou Dockerfile

Compose est idéal lorsque vous souhaitez démarrer plusieurs services à la fois, ou même un seul service si vous avez besoin de spécifier les paramètres d’exécution de Docker comme les mappages de ports, les variables d’environnement, les mappages de volume, etc. Cela dit, si vous avez juste besoin de démarrer un seul conteneur avec peu de paramètres, l’utilisation d’un Dockerfile peut fonctionner correctement.

L’extension Docker prend désormais en charge l’utilisation d’un fichier Compose.yml ou uniquement d’un Dockerfile. De plus, pour Node.js, Python et .NET Core, l’outil prend en charge le débogage intégré d’un service unique à l’aide d’un Dockerfile. Lorsque vous utilisez la commande “Docker: Add Docker Files to Workspace”, l’extension place les configurations dans les fichiers tasks.json et launch.json. Cela permet de déboguer votre application à l’intérieur d’un conteneur en quelques clics. Dans le panneau Débogueur, choisissez une configuration Docker et démarrez le débogage. Une image sera créée à l’aide du Dockerfile, un conteneur sera démarré à l’aide de cette image, puis votre application sera démarrée à l’intérieur du conteneur avec le débogueur attaché. Vous pouvez maintenant utiliser le débogueur pour définir des points d’arrêt et parcourir votre code.


Configuration de débogage pour Python (Flask) dans un conteneur Docker

Personnalisation de la commande Docker

Lorsque vous utilisez la palette de commandes ou des menus contextuels dans l’explorateur, l’extension Docker exécute des commandes en votre nom. Avec la version 1.0 de l’extension, vous pouvez personnaliser plusieurs de ces commandes. Par exemple, lorsque vous exécutez une image, vous pouvez désormais demander à l’extension de placer le conteneur résultant sur un réseau spécifique.

Travailler avec plusieurs conteneurs ou images

L’une des fonctionnalités les plus demandées était la possibilité de sélectionner plusieurs conteneurs ou images lors de l’exécution de commandes, telles que démarrer / arrêter des conteneurs ou exécuter / supprimer des images. Vous pouvez maintenant sélectionner plusieurs conteneurs ou images, puis utiliser le menu contextuel pour exécuter une commande sur tous les éléments sélectionnés. De plus, si vous exécutez une commande à partir de la palette de commandes, telle que «Docker Containers: Start», vous verrez une liste de tous les conteneurs qui peuvent être démarrés avec une case à cocher à côté de chacun.


Conteneurs à sélection multiple pour démarrer / arrêter

Prise en charge de WSL 2 (sous-système Windows pour Linux 2)

Si vous exécutez une version de Windows qui inclut WSL 2, vous pouvez activer le moteur expérimental WSL 2 dans Docker Desktop qui exploite WSL 2 plutôt que d’utiliser HyperV pour exécuter des conteneurs Linux. Depuis la version 0.9.0 de l’extension Docker, l’utilisation de WSL 2 est prise en charge et encouragée!

Et plus encore

Quelques autres fonctionnalités que vous trouverez utiles dans la version 1.0 de l’extension Docker sont:

  • Le débogage basé sur les tâches pour Node.js, Python et .NET Core permet la personnalisation des scénarios « Docker Build » et « Docker Run »
  • Nouveau menu « Ouvrir dans le navigateur » ajouté à l’arborescence des conteneurs pour ouvrir rapidement un navigateur au port exposé
  • Lors de l’échafaudage du Dockerfile pour .NET Core, il est maintenant placé à côté du fichier de projet, ce qui est beaucoup mieux lorsque plusieurs projets existent dans un référentiel
  • L’extension extrait la dernière image lors de l’exécution de la «construction du docker» pour garder les images à jour

Télécharger l’extension Docker pour Visual Studio Code

Source : Microsoft

Source

Sharing is caring!

Leave a Reply