Les développeurs du projet GNU s’opposent au maintien du leadership de Richard M. Stallman, mais il reste à la tête du projet GNU et continuera à « travailler avec la FSF »

Uncategorized

Richard Matthew Stallman (RMS) partira-t-il de la direction du projet GNU ? C’est ce que souhaitent un groupe de développeurs GNU, même si l’initiateur du projet GNU semble vouloir conserver encore pour longtemps son rôle principal dans le projet. En septembre, le principal protagoniste du mouvement du logiciel libre RMS a démissionné de son poste de président de la Free Software Foundation (FSF) et de son conseil d’administration après avoir, un peu plus tôt dans la journée, quitté son poste au sein du CSAIL, le laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT.

Ces démissions interviennent après que Stallman eut fait des commentaires sur les victimes du financier américain et délinquant sexuel condamné Jeffrey Epstein. Epstein a développé un cercle social d’élite et aurait procuré des femmes et des filles, souvent mineures, afin de fournir des services sexuels pour lui-même et pour certains de ces contacts. Un scandale a éclaté après sa mort révélant qu’il avait des liens avec le MIT. Le mois dernier, le président du Massachusetts Institute of Technology a reconnu avoir accepté des dons d’argent de la part de Jeffrey Epstein.

Selon certaines sources, Stallman s’est prononcé sur le cas de Marvin Minsky, accusé d’avoir agressé sexuellement une des victimes de Jeffrey Epstein. Selon Stallman, la victime d’Epstein « s’est présentée à[Marvin Minsky] comme tout à fait consentante ».

« À la communauté du MIT, je démissionne immédiatement de mon poste de CSAIL au MIT. Je le fais en raison de la pression exercée sur le MIT et moi-même à la suite d’une série de malentendus et de descriptions erronées », a annoncé Stallman sur son site Web de diffusion le 16 septembre.

Pour ces mêmes commentaires, sa présence à la direction du Projet GNU en tant que leader dérange certains programmeurs GNU, qui aimeraient le voir partir de ce poste. Bien qu’ils n’aient pas explicitement demandé à Stallman de démissionner, un groupe de programmeurs GNU a, dans une déclaration publiée lundi, dit :

« Nous pensons que Richard Stallman ne peut pas représenter tout GNU. Nous pensons qu’il est maintenant temps pour les responsables GNU de décider collectivement de l’organisation du projet ».

Le groupe a aussi reconnu les mérites du chef de GNU :

« Nous… avons une dette de gratitude envers Richard Stallman pour ses décennies de travail important dans le mouvement du logiciel libre. Stallman a inlassablement souligné l’importance de la liberté des utilisateurs d’ordinateurs et a jeté les bases de sa vision pour qu’elle devienne une réalité en commençant le développement du système d’exploitation GNU. Pour cela, nous vous en sommes vraiment reconnaissants ».

En effet, Stallman est le fondateur du projet GNU. Programmeur renommé de la communauté informatique américaine et internationale, il a développé de nombreux logiciels dont certains des plus connus sont l’éditeur de texte GNU Emacs, le compilateur C de GNU (GCC), le débogueur GNU (gdb), le moteur de production GNU Make, etc. Stallman a également créé l’importante licence Gnu Public License (GPL) de logiciel libre/open source, et Linux, le programme open source le plus connu, est sous licence GPLv2.

Mais les signataires veulent un projet GNU qui maintient la confiance des utilisateurs : « Le projet GNU que nous voulons construire est un projet en lequel chacun peut avoir confiance pour défendre sa liberté ». Pour cela ils pensent que Stallman n’est plus le leader qu’il lui faut :

« Le comportement de Stallman au fil des ans a sapé une valeur fondamentale du projet GNU : l’autonomisation de tous les utilisateurs d’ordinateurs. GNU ne remplit pas sa mission quand le comportement de son leader aliène une grande partie de ceux que nous voulons atteindre », ont-ils écrit.

Mais tout le monde n’est pas unanime pour le départ de Stallman en tant que représentant du projet GNU. Sergey Matveev, un partisan des logiciels libres, a écrit sur une liste de diffusion GNU qu’il était choqué par les attaques et les insultes envers Stallman.

« Depuis un mois et surtout les derniers jours, je suis choqué par les attaques, les insultes et les reproches contre Richard M. Stallman et de toute cette terrible situation qui se produit. Des événements complètement insensés et à peine croyables comme plusieurs projets GNU faisant du chantage à RMS pour qu’il cesse de représenter le logiciel libre, la FSFE saluant sa démission et se joignant à la déclaration commune de GNU, lui demandant de quitter le projet GNU », a-t-il écrit.

Il faut noter tout de même qu’une confusion s’est installée en fin septembre lorsqu’il est apparu que Stallman lui-même semblait avoir démissionné du projet Gnu quand il a démissionné de la FSF. Mais cette annonce a été supprimée et conservée dans les archives. On soupçonne que son site Web a été piraté, RMS, lui-même, n’ayant pas dit ce qui s’est réellement passé.

Il a, cependant, sur une liste de diffusion GNU, déclaré son intention de toujours continuer à diriger le projet Gnu : « Le 16 septembre, j’ai démissionné de la présidence de la Free Software Foundation, mais le projet GNU et la FSF ne sont pas les mêmes. Je suis toujours à la tête du projet GNU (le Chef GNUisance), et j’ai l’intention de continuer comme telle ».

La FSF a aussi tenté de clarifier sa position vis-à-vis de Richard Matthew Stallman tout en évoquant sa collaboration future avec le projet GNU :

« Dans le cadre de notre engagement à soutenir le développement et la distribution de systèmes d’exploitation entièrement libres, la FSF fournit à GNU des services tels que le parrainage fiscal, l’infrastructure technique, la promotion, la cession des droits d’auteur et la gestion des bénévoles.

La prise de décision de GNU a été en grande partie entre les mains de la direction de GNU[c’est-à-dire Stallman]. Depuis que RMS a démissionné de son poste de président de la FSF, mais pas de GNU (“Chief GNUisance”), la FSF travaille maintenant avec la direction de GNU sur une compréhension commune des relations pour l’avenir ».

Le seul commentaire de Stallman sur cette situation jusqu’à présent a été : « En tant que responsable du projet GNU, je travaillerai avec la FSF sur la manière de structurer la relation du projet GNU avec la FSF dans le futur ».

Autrement dit, il semble clair maintenant que c’est Stallman qui dirige toujours le projet GNU et qu’il a toujours une influence sur la FSF, malgré l’opposition et l’appel à la démission.

Source : Projet GNU, Liste GNU (1, 2 & 3)

Et vous ?

Quel commentaire faites-vous de cet appel à la démission de la direction du Projet GNU de Stallman ?
Quel futur imaginez-vous pour FSF et Projet GNU après un éventuel départ de Stallman ?

Lire aussi

Richard Stallman démissionne du CSAIL au MIT ainsi que de son poste de président de la Free Software Foundation, suite à ses commentaires sur l’affaire Jeffrey Epstein
Un ancien mainteneur de noyau de GNU partage ses réflexions sur le départ de Richard Stallman : « il est temps que la communauté des logiciels libres quitte l’adolescence et passe à l’âge adulte »
 La FSF et le projet GNU tentent de clarifier leur position respective vis-à-vis de Richard Matthew Stallman, et évoquent leur collaboration future
Richard Stallman finit par démissionner de son poste de responsable du projet GNU le 28 septembre, avant de supprimer son annonce juste le lendemain

Source

Sharing is caring!

Leave a Reply