La RC1 du noyau Linux 5.6 a été publiée avec une prise en charge de WireGuard, Linux 5.6 apporte une solution au problème de l’an 2038 et s’annoncerait comme le plus intéressant depuis des années

Uncategorized

Après la publication de la version 5.5 du noyau Linux vers la fin du mois de janvier, Linus Torvalds a publié ce dimanche la première version admissible (première release candidate ou rc1) de Linux 5.6. Il s’agit d’une grosse mise à jour du noyau, car cette version apporte un grand nombre de nouvelles fonctionnalités. Linux 5.6 apporte WireGuard, la norme USB4, le nouveau système de fichiers Zonefs, des améliorations de la sécurité et bien d’autres choses encore. Cette version sera stable dès la fin du mois de mars ou au début du mois d’avril.

La version 5.5 du noyau Linux a été publiée il y a peu de temps, et les développeurs du noyau ont déjà fait un grand travail pour finir la rc1 de la version 5.6. Pour beaucoup dans la communauté, c’est un travail très important qui a été abattu et il est probable que Linux 5.6 soit la version la plus intéressante depuis Linux 5.0. Il y a plein de nouvelles fonctionnalités et d’améliorations dans cette version du noyau et d’autres pourraient venir avant sa version stable prévue dans environ deux mois. Voici un aperçu de ce qu’il y a dans Linux 5.6-rc1.

Prise en charge de WireGuard

David Muller, le mainteneur de la pile réseau de Linux a abordé cette prise en charge depuis le début du mois de décembre dernier. Aujourd’hui, c’est chose faite, WireGuard est officiellement prise en charge par Linux 5.6-rc1. WireGuard est une application logicielle et un nouveau protocole de communication gratuite et open source. C’est un VPN extrêmement simple, mais rapide et moderne qui utilise un chiffrement de pointe. Il est plus rapide, plus simple, plus léger et plus utile qu’IPsec. Il est vu par beaucoup comme un remplaçant potentiel d’OpenVPN.

L’ajout des interfaces de chiffrement Zinc nécessaires au réseau privé virtuel WireGuard a commencé depuis Linux 5.5. Pour aller plus loin, WireGuard utilise Curve25519 pour l’échange de clés, ChaCha20 pour le chiffrement, Poly1305 pour l’authentification des données, SipHash pour les clés de la table de hachage et BLAKE2s pour le hachage. Il prend en charge la couche 3 pour IPv4 et IPv6 et peut encapsuler v4-in-v6 et vice versa. WireGuard a déjà été adopté par certains fournisseurs de services VPN comme Mullvad VPN, AzireVPN, IVPN et cryptostorm.

Prise en charge de la norme USB4

La norme USB4 est une technologie qui s’appuie sur la spécification Thunderbolt la plus récente (version 3) et promet des débits maximaux similaires (jusqu’à 40 Gb/s). Elle exploite le connecteur classique USB-C et est rétrocompatible avec les normes USB antérieures, y compris l’USB 3.2 qui double la vitesse maximale d’une connexion USB (de 10 Gb/s à 20 Gb/s), l’USB 2.0 et le Thunderbolt 3 lui-même. L’USB4 permet de brancher des écrans 4K ou 8K en USB. Elle permet de connecter à la chaîne une série de périphériques USB variés sur le même port.
En outre, elle prend en charge l’alimentation de dispositifs affichant une puissance maximale de 100 watts via la fonctionnalité USB Power Delivery.

Résolution du problème de l’an 2038 pour les processeurs 32 bits

Unix et Linux stockent la valeur du temps dans un format d’entier signé de 32 bits qui a la valeur maximale de 2147483647. Au-delà de ce nombre, en raison d’un dépassement d’entier, les valeurs seront stockées sous forme de nombre négatif. Cela signifie que pour un système 32 bits, la valeur du temps ne peut pas dépasser 2147483647 secondes après le 1er janvier 1970. En termes plus simples, après 03:14:07 UTC le 19 janvier 2038, en raison d’un dépassement de nombre entier, l’heure se lira comme étant le 13 décembre 1901 au lieu du 19 janvier 2038.
Le noyau Linux 5.6 a une solution à ce problème pour que les systèmes 32 bits puissent fonctionner au-delà de l’année 2038.

Amélioration du support matériel

Avec la version 5.6 de Linux, le support matériel a également été amélioré. Le plan de prise en charge des nouveaux périphériques sans fil représente une priorité. Le nouveau noyau ajoute déjà la prise en charge de la souris MX Master 3 et d’autres produits Logitech sans fil. Il y a beaucoup d’autres nouvelles fonctionnalités dans Linux 5.6-rc1 qu’on peut classer par catégorie. Voici de quoi il s’agit.

Performance

  • mise à jour des plateformes Intel Jasper Lake, Tiger Lake et Elkhart Lake, ainsi que des PCI ID Comet Lake manquantes dans différents pilotes ;
  • un nouveau pilote thermique générique pour le refroidissement au ralenti des processeurs ;
  • Linux 5.6 prend en charge la version principale d’Amazon Echo ;
  • prise en charge de nouveaux SoC et cartes ARM ;
  • activation du SoC Intel Gateway ;
  • prise en charge du SoC Ingenic X1000 ;
  • suppression complète du support de MPX d’Intel ;
  • les ordinateurs portables ASUS équipés de processeurs AMD Ryzen cesseront de surchauffer et de tomber en panne ;
  • accélération de memmove() pour Intel Ice Lake ;
  • diverses améliorations du code x86 ;
  • etc.

Graphiques

  • NVIDIA GeForce RTX 2000 Turing prend en charge le nouveau pilote open source qui peut offrir une accélération matérielle, mais qui repose toujours sur le micrologiciel binaire. Des modifications doivent encore être apportées au NVC0 Gallium3D pour la prise en charge de l’OpenGL ;
  • prise en charge d’AMD Pollock ;
  • prise en charge de la réinitialisation AMDGPU pour Renoir et Navi ;
  • des améliorations graphiques Intel Gen11 et Gen12 ;
  • de nombreuses autres modifications des pilotes DRM ;
  • amélioration des pilotes média pour les SoCs Rockchip ;
  • etc.

Systèmes de fichiers / Stockage

  • support de DISCARD asynchrone pour les Btrfs pour une meilleure efficacité/performance ;
  • support de la compression expérimentale pour F2FS ;
  • corrections de performance EXT4 ;
  • le système de fichiers Zonefs pour les périphériques avec des blocs zonés est un nouveau système de fichiers avec Linux 5.6 ;
  • NFSD prend désormais en charge les copies de serveur à serveur en s’appuyant sur le support client NFS précédemment fusionné pour SSC ;
  • le client NFS peut désormais utiliser un cache si la connexion au serveur NFS est perdue ;
  • corrections pour NVMe et BFQ ;
  • amélioration des performances pour FS-VERITY ;
  • etc.

Source : Linus Torvalds

Et vous ?

Que pensez-vous des nouveautés de la rc1 de la version 5.6 du noyau Linux ?
Selon vous, cette version s’annonce-t-elle comme la plus intéressante depuis la version 5.0 ? Pourquoi ?

Voir aussi

WireGuard, une application VPN et un nouveau protocole de communication gratuit et open source, a été fusionné dans net-next et est en passe d’être inclus dans la version 5.6 du noyau Linux

La version 5.5 du noyau Linux est disponible avec un support pour les stations de travail SGI Octane et Octane II alimentées par MIPS

Les spécifications de la norme USB4 viennent enfin d’être publiées par l’USB-IF. Tour d’horizon des nouveautés qu’elle introduit

Le «bug de l’an 2000» se reproduira en 2038 dans le monde Linux, mais c’est maintenant qu’il faut s’inquiéter selon Jon Corbet

Sortie de la version 5.4 du noyau Linux avec l’ajout d’un mode de verrouillage du noyau, d’une couche de sécurité pour détecter les modifications de fichiers et plusieurs autres améliorations

Source

Sharing is caring!

Leave a Reply